Poudlard & Magie
Bonjour et Bienvenue à Poudlard jeune sorcier!

Si tu n'as pas encore mit un pied dans notre univers magique, il est obligatoire d'aller s'inscrire dans notre Monde. Ici, ce n'est qu'une école!

Si tu es déjà inscrit et que tu as choisis d'étudier à Poudlard, qu'attends-tu pour aller en cours?

Tu veux en savoir un peu plus? Alors saches que Poudlard est une école mixte et qu'on sera heureux de vous accueillir!
Vous serez réparti dans l'une des quatre maisons (Gryffindor, Hufflepuff, Ravenclaw, Slytherin) et vous devrez tout faire pour la faire gagner! Cette maison sera donc votre seconde famille, et ce pendant 7 ans!
Sans compter que vous avez 8 matières obligatoires (Astronomie, Botanique, Défense Contre les Forces du Mal, Histoire de la Magie, Métamorphose, Potion, Sortilèges & Enchantements, Vol) et qu'à partir de la 3ème année vous devrez choisir deux options minimum (Arithmancie, Divination, Etude des Moldus, Etude des Runes, Soins Aux Créatures Magies). Et pour certains d'entre vous qui saurez se montrer excellent dans une matière un particulier, des cours plus poussés seront disponibles.
Un programme bien chargé n'est-ce pas? Alors ne perds pas ton temps et dépêches toi de rejoindre Poudlard! A moins que Beauxbatons ou Durmstrang ne te tente?


Saison 9
Maintenant qu'un vent de paix souffle plus ou moins sur l'école, la compétition pour devenir Champion de Poudlard est officiellement lancée ! Alors, allez-vous nous représenter lors du Tournoi l'année prochaine ?
 

Partagez|

Que cette comédie cesse [Nikita]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Ϟ
Ϟ Invité Ϟ
Invité

MessageSujet: Que cette comédie cesse [Nikita] Sam 2 Mai - 11:52

    Adossé au mur de la tour, près d'une fenêtre, à côté des escaliers, le visage fermé et le regard absent, Nathaniel contemplait le paysage à travers les carreaux colorés et en losange qui composait la vitre en pied. Il s'agissait de l'une des nombreuses vitres qui ponctuait la montée des escaliers menant à la tour de Serdaigle mais cette cache était plus à part et il y avait de quoi s'assoir. Cela leur éviterait de discuter sans que cela ne résonne jusqu'en bas de la tour et jusque en haut tout en étant seuls et confortablement installés. Discuter... En ce début du mois de janvier, Nathaniel avait prit quelques résolutions. Ce n'était pas du tout son genre de croire à ces bêtises de résolutions du nouvel an, pourtant, il avait décidé d'écouter Erin... Ce n'était même pas écouter Erin, en réalité. Cette dernière avait eu tort sur le temps qu'il passerait avant de réaliser mais pas sur la finalité. Nikita l'évitait depuis des jours, des semaines, et même des mois. Au début, il ne s'en était pas rendu compte, mais après l'avoir vue sortir du bureau de la directrice, il avait commencé à être soupçonneux. Niky se comportait pourtant naturellement avec elle mais réussissait à changer de conversation dès qu'il commençait à parler des enquêteurs et des disparus, même des cours de potions qu'Illiana était décidé, sans rien demander à personne, de reprendre sans que nul membre du personnel enseignant ne l'arrête ou ne lui donne l'autorisation. A force, Nate devenait un peu méfiant, comme si Nikita poursuivait ses recherches de son côté alors même qu'il le lui avait interdit. Il craignait d'autant plus qu'elle fouille sur Maggie qu'elle possédait un secret que Niky ne devait pas trouver. De plus, il tenait à lui restituer une lettre que Maggie avait écrit pour elle mais n'avait jamais envoyée mais il ne trouvait jamais de bons moments car elle ne cessait d'éviter le sujet quand il tentait de l'aborder.

    Cette distance qui s'était installé entre eux le lassait. Erin avait raison. Il n'était plus amoureux d'elle. S'il l'avait été un jour. Elle l'avait charmé un temps mais même s'il la trouvait adorable, combattive et qu'il avait envie de la protéger... Cela n'était pas synonyme d'amour. En réalité, quand il était sortit avec elle, il ne s'était même pas posé la question de savoir s'il l'aimait ou pas. Ils s'étaient charmés et elle lui avait plut et cela s'était accentué avec le temps mais... Il n'avait jamais eu... ce désir de rester avec elle, à ses côtés et de tout partager avec elle. La réaction de Nikita à son retour, ce désespoir qu'il avait lu sur son visage ainsi que sa tristesse... alors qu'il n'éprouvait rien de tout cela... En cours de route, probablement à cause de la mort de son père, mais même avant... En cours de route, ils s'étaient mit à éprouver des sentiments bien différents. Si lui avait continué à la voir comme charmante, adorable et rigolote, elle s'était attachée à lui de manière bien plus profonde. Nikita était une fille bien et il ne voulait ni profiter d'elle ni lui faire de mal. De bien pieux souhaits pourtant il allait faire l'un et l'autre. Puisque Niky souhaitait enquêter, il préférait clairement le faire avec pour surveiller ses avancées. Quant à lui faire du mal... Il valait mieux cesser là les dégâts. Plus il repousserait l'échéance, plus elle souffrirait. Il ne voyait clairement pas l'intérêt de rester avec elle dans ce cas-là. Théoriquement, il aurait pu rester avec Niky,, faire fi du fait qu'elle était quelqu'un de bien et qu'elle ne méritait pas qu'on se moque d'elle, la manipuler pour savoir ce qu'elle faisait, découvrait... Mais elle méritait bien mieux que ça. Un minimum de respect qui le poussait à rompre.

    Elle l'aimait. Il en avait parfaitement conscience. Rompre lui serait douloureux, probablement plus à elle qu'à lui, même si le spectacle ne serait pas très agréable à regarder. Elle semblait tellement tenir à lui, pourtant elle se taisait, lui mentait, dissimulait ses pensées les plus profondes... Cela faisait près d'un an et demi qu'ils étaient ensembles, pourtant ils avaient passés peu de temps réellement ensemble, la moitié du temps sur la même longueur d'onde, et encore, et ils ne se connaissaient guère plus qu'au premier jour. Il se souvenait de son visage quand elle l'avait revue à la rentrée. Il lui avait manqué tellement... Et Nathaniel s'était trouvé incapable de répondre à ce manque, d'y réagir. Tout simplement parce qu'il ne ressentait pas la même chose. En comparaison, même après ne pas l'avoir vue depuis 7-8 mois, Maggie lui manquait atrocement. Le vide qu'elle avait laissé dans sa vie ne pouvait être comblé, même si le fait qu'il ignore ce qu'elle était devenue n'arrangeait pas les choses. Quand il y pensait, un étau semblait lui comprimer la poitrine comme s'il ne pouvait respirer et cette sensation ne semblait pas vouloir s'atténuer avec le temps...

    Nathaniel tourna la tête en entendant des bruits de voix. Nikita devait être en train de grimper les marches qui la menait à son dortoir. Le vendredi après-midi, après manger, ils avaient potions, mais, avec la disparition de Tiphaine ces cours avaient été annulés. Nate avait entendu dû dire qu'Illiana avait décidé de jouer les profs dans cette matière, mais elle pouvait toujours rêver pour qu'il s'y rende. Et il doutait que Nikita soit du genre à aller en cours avec Illiana comme professeur. Cette dernière voulait sa peau et elle aurait été suicidaire d'aller se loger entre ses griffes. Alors que les éclats de voix s'approchaient, résonnant dans la tour, le poufsouffle réussit à distinguer le voix de sa soeur, Cassandra. Cette dernière avait accepté, de mauvaise grâce, de jouer les appâts. Elle aimait bien Nikita et détestait mentir mais quand Erin l'avait menacé de venir se transformer dans la tour de Serdaigle pour venir lui dévorer le cou, elle avait consenti à se prêter à cette mascarade. La benjamine de la fratrie n'était pas d'accord avec Nate et Erin, elle estimait que Nikita était pile la fille qu'il fallait à Nathaniel pour qu'il cesse de se comporter comme un goujat. En versant un verre d'eau sur ses cours, Nate lui avait fait comprendre qu'il était aussi goujat et indélicat qu'à la maison et avait recueillit un regard noir et des protestations auxquelles il avait mit fin en lui proposant de faire cela avec ses cours d'histoire si elle ne se taisait pas. Et Cassie avait comprit qu'il aurait été capable de le faire. Sans oublier, bien sûr, que la jeune fille estimait que ce n'étaient pas aux élèves d'enquêter, on complétait le tableau des contradictions familiales.

    Restant immobile, les bras croisés, Nate jeta un coup d'oeil à sa montre. Il n'était pas encore 13h. C'était le seul horaire qu'il avait trouvé, Cassie n'ayant jamais cours le vendredi, ce jour s'était imposé de lui-même. Il avait veillé à ce que sa petite soeur bosse avec Nikita de sorte qu'elle n'est aucun devoir à faire pour le vendredi après-midi et éviter ainsi ce genre d'excuse bidon. Il devait avouer qu'avoir recours à sa soeur ne le tentait pas particulièrement. Ce genre de manipulation était assez basse et ressemblait à des gamineries de bas-étage mais, au moins, il était sûr de son coup. A mesure que les voix approchaient, il arrivait à percevoir quelques mots, des phrases et des timbres de voix jusqu'à ce que...

    "Oh mince! Niky, j'ai complètement oublié mon livre d'histoire à la bibliothèque ce matin! Monte, je te rejoins dans dix minutes!"

    Excuse plausible, estima Nate silencieusement. Aussi intelligente soit-elle, Cassandra pouvait faire preuve de maladresse et, quand on la connaissait, on savait qu'elle ferait tout et presque n'importe quoi pour récupérer ses livres. Alors faire l'aller-retour à la bibliothèque relevait de la banalité courante. Alors que les pas de sa soeur résonnaient dans la tour tandis qu'elle descendait, Nate resta stoïque, attendant machinalement que Nikita passe à côté de lui. Les mains dans les poches, un pied contre le mur, le dos au mur, il laissa sa tête s'y poser aussi et attendit quelques secondes avant de parler à voix haute :

    "Salut Niky."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it.
Mes hiboux : 1966
Mes PI supplémentaires : -104
Date d'inscription : 06/11/2013
Féminin

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Sam 2 Mai - 22:56

Vendredi. Encore un jour, et c'était la fin de la semaine. Week-end était synonyme de fêtes, boutiques, quidditch, et autres divertissements. Cependant ces derniers temps, week-end rimait plus avec recherches et nuits blanches. Mais il restait un jour à Nikita, et cette dernière s'était octroyée un moment de détente : une matinée de travail à la bibliothèque de Poudlard. Dit de cette manière-là, cela pourrait faire fuir n'importe qui, mais cette séance d'étude n'avait pas été faite avec n'importe qui : Cassandra Petterson. La plus jeune sœur de Nathaniel était à Serdaigle, tout comme la brune, adorable et vraiment très gentille. Niky l'adorait et ne pouvait s'empêcher d'accepter toutes ses requêtes. Alors quand la jeune fille lui avait demandé de l'aider à travailler, elle n'avait pas hésité une seule seconde et avait accepté. Ce moment allait lui faire oublier tous ses tracas. C'était parfait.

Les deux aigles avaient donc passé leur matinée à la bibliothèque. Rosa, en travaillant, n'avait pu s'empêcher de voir Nate à travers sa petite sœur. Malgré leurs grandes différences, ils se ressemblaient et ne pouvaient se renier. C'était flagrant.
Il était midi et demi, et les deux filles avait décidé de quitter la bibliothèque pour remonter dans leur dortoir. Tout en marchant, elles discutaient de tout et de rien et riaient de bon cœur. Cassandra, agissant tel un Sortilège d'Oubli sur Nikita, lui faisait tout oublier. En sa présence, elle redevenait celle qu'elle avait été. C'était du pur bonheur.
Cependant, tandis qu'elles gravissaient les escaliers de la Tour Est, Cassandra s'exclama :

"Oh mince! Niky, j'ai complètement oublié mon livre d'histoire à la bibliothèque ce matin! Monte, je te rejoins dans dix minutes!"

Nikita s'arrêta, chacun de ses pieds sur une marche différente avant de proposer :

(Anglais) - Tu ne veux pas que je t'accompagne ?

La rousse fit non de la tête avant de s'éclipser telle une petite souris. Niky n'eut même pas le loisir d'insister. Elle haussa les épaules, resta immobile quelques instants avant de se remettre à monter les escaliers. Plus les marches défilaient, plus son sourire s'amincissait. Sans Cassandra, ses idées noircissaient. C'était terrible.
Nikita gravit enfin la dernière marche et se retrouva dans le couloir, à marcher vers sa salle commune, quand une voix, qu'elle ne connaissait que trop bien, la surprit. Elle ne sursauta pas mais n'en fut pas très loin. Son visage, impassible, se tourna vers le Poufsouffle. Un sourire se dessina sur ses lèvres. Cela lui faisait plaisir de le voir. Entre ses recherches, ses cours, les enquêteurs, elle ne savait plus où donner de la tête et ne voyait presque plus le jeune homme. D'un côté, cela l'arrangeait car elle n'avait pas à lui mentir sur ses activités, mais d'un autre, il lui manquait.

(Anglais) - Nate. Tu vas bien ?

Ces mots étaient sortis tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Invité Ϟ
Invité

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Dim 3 Mai - 14:45

    Il lui avait fait peur. Il l'avait surprise. Il le lisait à son attitude. Il le lisait sur son visage. Puis la surprise fondit sur son visage comme neige au soleil pour faire apparaitre un sourire. Elle semblait heureuse de le revoir. Pourtant, il savait qu'à l'instant où il commencerait à parler, ce dernier disparaitrait. Ce n'était pas bien. Ce n'était pas gentil. Mais il n'était ni quelqu'un de bien ni quelqu'un de gentil. La jeune fille lui fit face et lui demanda tout naturellement comment il allait. Nathaniel ne lisait nulle trace de la distance qui s'était installé entre eux dans ses yeux. Elle était si attachée à lui qu'elle en était devenue aveugle ou bien était-elle une excellente comédienne? Il avait entrevue son visage quand elle était passé à côté de lui. Elle n'avait aucun rapport avec la fille plein d'entrain qui discutait avec Cassie quelques minutes auparavant pas plus qu'avec celle qui lui souriait à présent.

    Nathaniel se souvenait encore des mots d'Erin. Elle n'avait pas besoin de parler pour qu'il prenne conscience que cette situation n'avait que trop durer. Pourtant, si elle n'avait rien dit, aurait-il laisser les choses trainer? Probablement pas. Même si se trouver des excuses était facile, il savait qu'il n'aimait s'imposer aucune contrainte. Etre avec une fille qui lui vouait un amour dont il ne lui rendrait jamais plus d'un dixième de ce qu'elle ressentait était une situation quelque peu gênante qu'il n'aurait pas pu supporter sur le long terme. En réalité, il se demandait comment il avait fait pour tenir ses derniers mois. Il avait voulu leur donner une seconde chance, leur donner du temps au retour des grandes vacances car l'absence avait eu un effet sur l'attachement qu'il lui vouait, mais il était clair à présent que même s'il appréciait Nikita... Elle était une amie plus qu'elle n'avait jamais été sa petite-copine. D'ailleurs ce terme était étrange, comme s'il n'avait plus sa place.

    Le Petterson ne bougea pas d'un cil tandis que la Serdaigle prenait conscience de sa présence. Nul sourire, nul soulagement, pas de légèreté. Au contraire, il semblait regarder Nikita comme s'il la découvrait pour la première fois... et pour la dernière fois. Car après aujourd'hui, Niky ne le regarderait plus jamais de la même manière. Le regarderait-elle seulement? Il l'espérait bien car il allait lui proposer de joindre leurs forces. Il finit pourtant par répondre à sa question d'une voix ferme:

    "Mieux que toi quand on auras finit de parler."

    Le jeune homme détacha son pied du mur et s'avança vers Nikita. Allait-lui en mentir, se taire ou parler...?

    "Tu as continué à enquêter sur Mag' et Sophie, n'est-ce pas?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it.
Mes hiboux : 1966
Mes PI supplémentaires : -104
Date d'inscription : 06/11/2013
Féminin

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Dim 10 Mai - 19:12

Le sourire de Nikita avait été sincère.
Les disparitions avaient beau la préoccuper et occuper son esprit une grande partie du temps, le retour du Poufsouffle la rassurait. Lorsqu'elle le voyait à Poudlard, en sécurité, cela lui réchauffait le cœur. Mais elle devait continuer ses recherches, et elle ne pouvait le faire sous le nez du jeune homme, elle l'évitait donc, se contentant de l'observer de loin pour s'assurer de son bien-être.
Le croiser ainsi dans les couloirs ? Non, elle ne l'avait pas prévue et ne s'y était pas du tout attendue. Il l'avait surprise. La phrase qu'il prononça la surprit encore plus :

"Mieux que toi quand on auras finit de parler."

Les sourcils de l'Aigle se froncèrent quelque peu et son sourire s'estompa légèrement mais son visage garda tout de même des traits légers. Il devint impassible lorsque Nate continua en lui demandant :

"Tu as continué à enquêter sur Mag' et Sophie, n'est-ce pas?"

Niky détourna légèrement son visage sur le côté avant de répondre :

(Anglais) - Hum .. Et sur Cléo et Timaël ...

Quitte à lui dire la vérité, autant lui avouer toute la vérité. Nikita faisait des recherches sur Maggie et Sophie, mais aussi sur Cléopâtre et Timaël.
La première phrase de Nathaniel intriguait Rosa et elle ne put s'empêcher de lui demander, en posant son regard sur lui :

(Anglais) - Mais dis moi, qu'est-ce que tu entendais avec .. ce que tu m'as dit en premier ?

C'était vrai. Qu'avait Il voulut dire par là ? De quoi comptait-il lui parler ? Avait-il une mauvaise nouvelle à lui annoncer ? Erin avait-elle des problèmes ? Ou lui ..? Les sourcils de Niky se froncèrent légèrement :

(Anglais) - Cassandra va bien, je viens de passer la matinée avec elle. Non ..?

Cassandra. Une jeune fille à laquelle l'Aigle tenait beaucoup. Mignonne, studieuse, agréable. Elle était adorable en tout point.
Nikita ne comprenait pas. Qu'y avait-il ? Elle demanda de nouveau :

(Anglais) - Erin a des problèmes ? .. Tu as des problèmes ?

Les yeux noisettes de Nikita était posés sur le brun. Ils étaient remplis d'interrogations et montraient l'impatience de l'Aigle qui se transformait petit à petit en inquiétude, métamorphosant ainsi son visage.
Que se passait-il ? Nate avait-il prévu de la voir à ce moment ? Savait-il qu'elle allait passer ici à cette heure-ci ? Et pour lui dire quoi ? Qu'avait-il de si important à lui dire ?
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Invité Ϟ
Invité

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Sam 16 Mai - 16:49

    L'air enjouée de Nikita était inscrit sur son visage. Il était dommage de savoir que Nathaniel allait l'effacer de son visage, mais il n'avait pas vraiment le choix. Après ce qui s'était passé à la piscine magique de la Grande Ville Marchande avec Riley, il savait que leur couple avec Niky n'en avait plus pour longtemps. Il se demandait même pourquoi il avait tant tardé à agir. Une part de lui lui murmurait qu'il allait lui faire de la peine. Ce n'était pourtant pas son genre de laisser les choses trainer en longueur. Mais il n'avait pas été au bal et avec Niky qui s'évertuait à l'éviter... en deux mois il avait eu du mal à, ne serait-ce, qu'échanger quelques mots avec elle. Elle avait toujours un devoir à faire, quelque chose à rédiger, Jack à aller voir ou sa soeur à aider... Nikita et lui n'était plus un couple. Qu'il lui cache des choses, cela lui semblait normal, mais que Niky fasse de même, il ne pouvait pas le tolérer. Il avait beau ne pas douter de l'affection qu'elle lui portait, la situation actuelle n'était plus tolérable.

    Alors qu'il lui répondait, il vit le sourire de la Serdaigle s'évanouir quelque peu alors qu'elle lui avouait ses recherches clandestines bien plus facilement qu'il ne l'avait prévu, avant qu'il ne disparaisse complètement sous l'inquiétude qu'avait suscité chez elle la première phrase qu'il avait prononcé. Oui, elle irait moins bien quand ils auraient finit de parler, mais ce n'était pas le moment d'aborder le sujet. Il devait d'abord régler la question des enquêtes. Il savait que la jeune fille était entrée dans le bureau de la directrice puisqu'il l'avait vu en sortir en début d'année et il voulait savoir ce qu'il avait découvert. Niky voulait quand même s'attirer des ennuis? Puisqu'essayer de l'en dissuader était visiblement inutile, il allait falloir qu'il s'en mêle. Valait mieux qu'ils s'y mettent à deux plutôt qu'il la laisse s'intéresser à Maggie comme elle semblait le faire. Qui sait si elle avait découvert le secret de Maggie. Tel qu'il la connaissait, il aurait été probable qu'une telle découverte la secoue mais elle aurait très bien pu faire semblant pour ne pas qu'il soit au courant sans même savoir qu'il le savait déjà. Elle ne le lui aurait jamais dit, mais il pourrait le deviner. Nikita n'était pas la personne la plus douée pour cacher ses émotions et son humeur.

    En l'écoutant s'inquiéter simultanément pour Erin et Cassandra, Nathaniel songea qu'il avait bien eu raison de ne pas lui révéler la mort de son père. Dieu seul savait comment elle aurait réagit. Il savait qu'il n'aurait pas aimer affronter sa pitié, sa compassion, sa gentillesse alors même qu'elle ignorait qui il était et quelle relation Nate entretenait avec lui. Cette révélation lui avait échappé avec Riley, mais c'était une erreur qu'il n'était pas prêt de reproduire. Le Petterson avait toujours l'air sombre. Cléo et Timaël. Cléo devait être la française puisqu'elle était la seule autre championne en dehors de Mag' et Sophie. Pour ce qui était de Timaël... Un français ou un bulgare, il s'en fichait de toute manière. La seule personne qui lui importait véritablement, c'était Maggie. Il appréciait Sophie, mais jamais personne ne compterait pour lui autant que Maggie. Sauf peut-être ses soeurs, mais c'était ses soeurs, ce n'était pas le même type de relation. Nate balaya les inquiétudes de Nikita d'un geste avant de passer à ce qui l'intéressait :

    "Elles vont bien. Ce n'est pas le problème. En revanche, tu m'as menti Niky, et ça, c'est un problème. Tu as découvert quoi sur eux?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it.
Mes hiboux : 1966
Mes PI supplémentaires : -104
Date d'inscription : 06/11/2013
Féminin

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Sam 23 Mai - 15:59

"Elles vont bien. Ce n'est pas le problème. En revanche, tu m'as menti Niky, et ça, c'est un problème. Tu as découvert quoi sur eux?"

Nate était sec, froid, distant.
Nikita ressentait tout cela comme un poing se tordant dans son ventre. Sa gorge se nouait. Son corps s'immobilisait petit à petit. Elle devenait passive. Elle commençait à subir.
Ce ne fut pas la distance qui dérangea le plus l'aigle, non. Elle avait été la première à en mettre entre eux afin que le Poufsouffle ne se douta pas de ses recherches. C'était raté. Non, ce fut le ton. Ce ton qui vous cingle les oreilles, vous bless sans même vous toucher, vous atteigne en plein coeur telle une flèche.
Niky resta interdite un instant avant de réagir et d'ouvrir la bouche pour répondre :

(Anglais) - ... Tu savais parfaitement que je n'allais pas laisser tomber.

La phrase était tombée. Pas d'intonation particulière, pas de geste, pas de mimique caractéristiques d'une quelconque émotion. Son regard était vide.
D'un côté, elle s'en voulait de ne pas lui avoir dit toute la vérité, de l'avoir évité. Mais d'un autre, elle savait qu'il l'aurait empêcher de faire quoi que ce soit et elle naurait pas pu le laisser faire.
L'aigle regardait toujours Nathaniel dans les yeux quand elle reprit :

(Anglais) - Rien de bien intéressant. Ils ont disparu comme ça. Ils se trouvent quelque part dans le monde, isolés, sûrement sur une île, mais où ...

La brune se tut. Ses yeux glissèrent vers le sol. C'était fou tout ce qu'il y avait à regarder par terre lorsqu'on fuyait le regard de quelqu'un.
Des pensées se bousculaient dans son esprit. Elle ne savait que penser. Quand Nathaniel le voulait, il avait un pouvoir indéfinissable sur l'aigle qui se sentait alors toute petite et à la merci des yeux noirs du Petterson. Cela la fascinait, mais elle redoutait ses moments où l'emprise de Nate sur elle était plus forte que jamais. Nikita se souvint de l'épisode de l'arbre. Ce jour-là, elle avait su contrôler ses émotions, ses sentiments, et avait su lui tenir tête. Cela avait été très dur, et elle ne savait vraiment pas si elle pourrait recommencer.
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Invité Ϟ
Invité

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Dim 24 Mai - 20:48

    Nathaniel n'était pas sans savoir l'effet qu'il avait sur Nikita. Il avait d'ailleurs essayer de jouer là-dessus pour l'empêcher de s'attirer des ennuis en fouillant sur Maggie et Sophie... Et visiblement sur d'autres qu'il ne connaissait pas. Enfin si, la championne de Beauxbâtons, il la connaissait, mais que de loin. De visu disons. Le poufsouffle n'avait visiblement pas été assez clair avec elle, mais c'était terminé. Il dirait ce qu'il souhaitait dire et peu importait les conséquences désormais. Nikita voulait enquêter sur les disparus? Parfait. Il allait la surveiller. Il valait mieux qu'il fasse ça plutôt qu'elle fasse ça en secret. La Serdaigle resta muette une seconde. Elle en était presque livide. Il était vrai que c'était la première fois que Nate lui parlait de cette manière. Et encore, il n'avait pas été particulièrement méchant ni sec. Disons qu'il aurait pu, et qu'il pouvait l'être bien davantage. Être cinglant était dans ses cordes, largement. A vrai dire, ça faisait partit de sa personnalité. Simplement, il avait été quelqu'un de sympa et de taquin. Cela faisait aussi partit de sa personnalité. Mais que Nikita croit le connaitre, et elle aurait été plus près du mythe que de la réalité.

    Nathaniel regarda Nikita qui semblait essayer de reprendre contenance. Il n'y avait plus un soupçon de sourire de son visage mais elle ne fut capable que de laisser échapper un soupçon de défense. Il savait qu'elle lui mentir et aller à l'encontre de ce qui lui avait demandé? Nate s'approcha d'elle, se posant devant elle, à un pas de sa personne.

    "Et j'imagine qu'il ne t'es jamais venue à l'idée que si je te demandais d'éviter de t'en mêler, j'avais mes raisons de le faire? Tu crois que je m'amuserais à négliger tes amis par pure caprice, Niky?"

    La jeune femme n'avait, pourtant, de son aveu, rien trouvé sauf que... Une île? Pourquoi une île, Qu'est-ce que Nikita avait pu trouver? L'un des objectifs du poufsouffle ne venant voir Nikita était de rompre. Mais retrouver Maggie & Sophie était encore plus important que leur histoire. Il s'agissait de leurs vies quand il s'agissait, en face, d'une "simple" relation. C'est pour cela qu'il se permettait de s'attarder sur le sujet des recherches avant d'entamer l'autre sujet d'importance. Il fronça donc les sourcils, plus conciliant, pour lui demander :

    "Pourquoi une île?"

    Le poufsouffle attendit que Nikita réponde avant de sortir un morceau de parchemin de sa poche et de le tendre à Niky. Il avait fait ses propres recherches de son côté et en fouillant l'appartement, il avait trouvé quelque chose dont la destinatrice ne pouvait être personne d'autre que la Serdaigle.

    "J'ai trouvé ceci chez Maggie. Elle t'es adressée. Garde ça pour toi. Les brigadiers ignorent son existence."

    En parlant de cette manière, Nate avait bien conscience qu'il lui avouait fouiller lui-même alors qu'il lui avait interdit de le faire. Mais c'était également une manière d'apporter la seconde partie de la conversation : livrer ses propres informations et lui demander -lui faire promettre- une collaboration étroite avant de passer à la partie douloureuse de leur échange qui arriverait probablement plus vite que prévu.

    "Il y en avait aussi une pour Sophie mais... Comme elle a aussi disparue...




Lettre de Maggie:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it.
Mes hiboux : 1966
Mes PI supplémentaires : -104
Date d'inscription : 06/11/2013
Féminin

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Mer 27 Mai - 16:10

"Et j'imagine qu'il ne t'es jamais venue à l'idée que si je te demandais d'éviter de t'en mêler, j'avais mes raisons de le faire? Tu crois que je m'amuserais à négliger tes amis par pure caprice, Niky?"

Nikita avait écouté le Petterson sans vraiment l'écouter. Elle savait qu'il allait lui faire des reproches. Voilà. Il était déjà en train de lui en faire. Elle garda ses yeux braqués sur le sol. Ces deux prunelles noisettes, vides d'émotion. La voix du brun parvenait jusque ses oreilles, mais elles s'arrêtait là et ne pénétrait pas son esprit. Se fermer. C'était le seul moyen de lui résister, mais s'il continuait de se rapprocher ainsi, se fermer n'allait vraiment pas être une solution. Niky, elle, n'avait pas bougé d'un pouce, et alors qu'elle restait immobile, les yeux baissés, Nate prit de nouveau la parole :

"Pourquoi une île?"

L'Aigle haussa les épaules. Une île ? Et bien, parce que -si elle était "efficace"- la police magique avait dû chercher les disparus partout, mais pas forcément en mer. L'idée de l'île était donc venue d'elle même, Niky ne s'était pas particulièrement cassé la tête. Ce n'était pas une grande découverte à son avis. Elle répondit, les yeux toujours baissés :

(Anglais) - Je ne sais pas. Une intuition.

Nathaniel lui tendit alors un morceau de parchemin. Étonnée, Niky leva ses deux yeux sur le jeune homme avant de prendre le papier entre ses doigts fins. Elle hésita quelques secondes, regardant toujours Nathaniel avant de déplier le parchemin et de poser son regard dessus afin de le lire. Ses yeux parcoururent les lignes lentement, et un sourire triste se dessina sur son visage. Maggie. Toutes ses recherches lui faisaient oublier, mais elle lui manquait terriblement. La brune murmura un petit " merci " avant de serrer les dents.
Le fait que Nate ai trouvé le parchemin dans l'appartement de Maggie ne l'interpella même pas, la lettre l'avait déjà assez touchée comme ça, elle n'avait pas envie de s'éterniser sur ce sujet. L'Aigle replia le parchemin, ouvrit sa robe de sorcière et le glissa dans sa poche arrière de jeans. Elle le mettrait en lieu sûr une fois de retour dans son dortoir. Elle releva alors son regard sur Nathaniel tandis qu'il lui parlait avant de le baisser de nouveau vers le sol. Il parlait de Sophie.
Pourquoi avait-elles disparue ..?
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Invité Ϟ
Invité

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Jeu 28 Mai - 0:07

    Nikita restait stoïque, comme renfermer sur elle-même, sourde à sa question qui était plus théorique qu'autre chose mais qui n'avait pour but que de la pousser à réfléchir. Que de la pousser à se demander ce qu'elle avait fait, et pour quoi il ne fallait pas qu'elle cherche et si elle avait bien fait d'aller à l'encontre des interdits qu'il lui avait posé. En vain, visiblement car son visage restait fermé. Il savait bien, la première fois qu'il l'avait vu, que Niky était une fille influençable avec une faiblesse certaine mais qui renfermait une grande force de caractère. Sa détermination était probablement sa plus grande qualité mais, en l'occurrence, il ne pouvait la louer car cela allait à l'encontre de ce qu'il voulait. Enfin... peut-être qu'à deux...

    Elle sembla sortir de sa transe à sa question mais ne répondit que brièvement. Une réponse pas du tout satisfaisante d'ailleurs. Était-ce un mensonge ou était-elle sincère? Qu'est-ce que Nikita pouvait lui cacher? Qu'est-ce qu'elle pouvait vouloir lui cacher? S'il voulait qu'ils aient une chance de retrouver Maggie et Sophie, il fallait qu'il s'y mette à deux et qu'ils collaborent. La quitter n'était probablement la meilleure idée pour ça, mais il était impossible de se servir de leur lien pour... En fait si. Sincèrement, si se servir de Nikita pouvait l'aider à récupérer Maggie et Sophie, il n'aurait pas hésiter. Mais plusieurs choses le poussaient à ne pas utiliser cette solution extrême. D'abord, parce qu'il espérait que Niky pense exactement pareil, que le devenir de leurs amis dépassait l'amertume qu'elle allait lui porter. Ensuite, parce qu'il voulait finir leur histoire correctement, être un type bien jusqu'au bout, comme Maggie aurait aimé qu'il le soit. Et enfin, s'il voulait s'amuser avec Riley, il fallait qu'il passe par là. Une raison plus profonde venait s'ajouter à cela, mais il était incapable de se la formuler à lui-même ni même d'y penser.

    Tandis que Niky lisait la lettre, Nathaniel remarqua que la jeune fille avait les traits plus détendus mais toujours l'air ailleurs. Son air triste témoignait de l'attachement qu'elle avait pour Maggie et Sophie et Nate espérait avoir eu raison d'avoir parier là-dessus. Il ne restait qu'à espérer que son orgueil ne soit pas plus grand car il n'aurait pas la moindre pitié à ce moment-là. Mais à présent, il était temps de passer aux choses sérieuses.

    "Maggie s'est volatilisé. Je suis passé chez elle pour voir ce qui avait pu se passer avant que les brigadiers passent. Bon, les murs sont devenus rouge, mais c'est elle qui a dû s'éclater avec de la peinture. Autrement, sa valise avait disparue mais ses placards sont vide et les draps défait. J'ai cru qu'elle s'était tiré mais elle n'a pas prit ses chaussures ni sa veste. On dirait simplement qu'elle s'est volatilisé, genre portoloin ou transplanage au milieu de la nuit, mais ça peut pas être volontaire. J'ai essayé de prendre contact avec une de ses vieilles amies, mais elle a été incapable de m'aider."

    Et voilà comment Nathaniel faisait sa part de boulot. A Nikita de faire la sienne.

    "Et si tu me disais, à présent, ce que tu as découvert dans le bureau de la directrice?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it.
Mes hiboux : 1966
Mes PI supplémentaires : -104
Date d'inscription : 06/11/2013
Féminin

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Dim 31 Mai - 15:43

Nikita venait de ranger la lettre dans sa poche de jeans. À peine sa main fut-elle revenue contre sa jambe que le Poufsouffle prit la parole :

"Maggie s'est volatilisé. Je suis passé chez elle pour voir ce qui avait pu se passer avant que les brigadiers passent. Bon, les murs sont devenus rouge, mais c'est elle qui a dû s'éclater avec de la peinture. Autrement, sa valise avait disparue mais ses placards sont vide et les draps défait. J'ai cru qu'elle s'était tiré mais elle n'a pas prit ses chaussures ni sa veste. On dirait simplement qu'elle s'est volatilisé, genre portoloin ou transplanage au milieu de la nuit, mais ça peut pas être volontaire. J'ai essayé de prendre contact avec une de ses vieilles amies, mais elle a été incapable de m'aider."

Les mots qu'il prononçait arrivaient telles des massues sur la tête de la brune. Cette dernière, sentant au ton de Nate qu'il devenait plus sérieux, faisait l'effort de l'écouter mais c'était dur. Ces derniers mois, passés majoritairement seule avait habitué son esprit au calme et aux phrases courtes, concises, qui allaient droit au but. Cette longue explication l'assomait. Quand le jeune homme eut enfin finit de parler, Niky assimila les mots un à un en faisant un grand effort.
Maggie. Appartement. Volatilisé.
Il venait donc de lui révéler ce qu'il avait pu découvrir sur les disparitions. De minces découvertes certes, mais celles de l'Aigle n'allaient pas vraiment plus loin. Elle ne l'en blâma donc pas.
Le silence, reposant pour l'esprit de Nikita ne fut que de courte durée. Nate reprit :

"Et si tu me disais, à présent, ce que tu as découvert dans le bureau de la directrice?"

Ses yeux noisettes se levèrent surpris sur le brun. Comment savait-il ... L'idée de nier effleura son esprit mais voyant l'air décidé du jeune homme, Niky choisit de dire la vérité. Elle pouvait lui faire confiance. Elle réfléchit quelques instants à la formulation de sa phrase avant de lancer :

(Anglais) - Rien d'intéressant. Un papier, de Mangemort. Je pensais trouver plus mais ce doit être comme pour Maggie ... La directrice a du disparaître comme ça, se volatiliser. Son bureau n'était d'ailleurs pas particulièrement bien rangé, comme si on l'avait coupée en plein travail ... Je ne sais pas.

Les disparitions commençaient à se faire longues. Niky commençait à être lassée de l'inquiétude qui la rongeait de l'intérieur. Elle avait appris à vivre avec, mais ce n'était pas une vie correcte. À chaque instant son esprit était occupé, elle ne pouvait plus ne penser à rien. L'ennui lui manquait. Ses nuits étaient souvent trop longues, lorsqu'elle ne trouvait pas le sommeil. Ce dernier la fuyait comme la peste. Par moment, ses paupières se fermaient, mais des images jaillissaient dans sa tête et la réveillaient en sursaut. Pour dormir "correctement", il fallait qu'elle se fatigue, qu'elle coure, qu'elle s'épuise.
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Invité Ϟ
Invité

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Lun 1 Juin - 14:50

    Nathaniel ne quittait pas Nikita des yeux alors que celle-ci, silencieuse, assimilait ce qu'il venait de lui révéler. Il s'attendait à ce qu'elle relève le fait qu'il avait fait exactement ce qui lui avait demander de ne pas faire mais elle garda le silence. Gardait-elle ses reproches pour plus tard ou n'en avait-elle aucun à formuler? Nathaniel attendait d'elle une réaction. Il connaissait sa force de caractère qui était plus grande que ce qu'il n'aurait crut. Probablement aussi grande que sa faiblesse. Cette fille était une perle. Nathaniel regrettait presque de ne pas être capable de tomber amoureux d'elle. Cependant, son silence, sa réserve lui posait problème. Il lui révélait tout ce qu'il savait, ou presque, et elle restait silencieuse. Ce n'est que lorsqu'il lui renvoya l'ascenseur, lui demandant des explications, qu'elle réagit enfin. L'avait-il enfin troublée? Touchée? Là-haut sur sa tour d'ivoire, voulait-elle vraiment garder chacune des pierres en place? Il avait creusé un fossé, mais elle n'en avait pas conscience et il s'en fichait car le franchir ne lui posait aucun problème. Il n'avait, cependant, pas anticipé le fait qu'elle puisse se fermer à lui. Et il détestait cela.

    La réponse qu'elle lui fournit était à la fois maigre et utile. Maigre car il n'apprenait rien de formidable. Finalement, il apprenait que Nikita piétinait dans ses recherches. Devait-il s'en réjouir ou pas? Il l'ignorait encore. Mais c'était utile car si Tiphaine et Maggie avaient disparues de la même manière, c'est peut-être le cas des autres champions? Était-il donc possible que la thèse du dysfonctionnement dont il avait discuté par courrier avec la directrice de Beauxbâtons soit crédible? Le regard perdu sur un pan de mur, Nathaniel répondit distraitement :

    "Je vois..."

    Mais la thèse du dysfonctionnement ne niait pas celui du kidnapping volontaire. Ca aurait fonctionner uniquement si les champions avaient disparus ou si toutes les personnes qui y étaient entrées étaient parties avec. Mais Tiphaine Retrac était le défaut de la thèse. L'idée qu'elle puisse avoir été enlevé mais dans des buts et des personnes différentes avait été réduit à néant par la révélation que venait de lui faire Nikita. Pouvait-on trafiquer volontairement l'arène? La question du "qui?" restait entière, mais Nate sentait qu'il pouvait partir sur une piste crédible en continuant à savoir comment. Le poufsouffle reposa les yeux sur Niky :

    "Très bien. Avant d'aller plus loin, je veux que tu me jures de me faire part de toutes les infos que tu pourrais découvrir par la suite. En échange, je ferais pareil avec toi. Même si on collabores pas, je pourrais pas te protéger, et surtout, on arrive pas à les retrouver. Promis?"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it.
Mes hiboux : 1966
Mes PI supplémentaires : -104
Date d'inscription : 06/11/2013
Féminin

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Jeu 11 Juin - 19:12

Nikita resta encore un moment perdue dans ses pensées. Des idées germaient dans sa tête sans qu'elle ne puisse rien contrôler. Certaines sombres et d'autres plus "normales" ... Nathaniel la sortit de cette torpeur dans laquelle elle sombrait petit à petit en disant :

"Très bien. Avant d'aller plus loin, je veux que tu me jures de me faire part de toutes les infos que tu pourrais découvrir par la suite. En échange, je ferais pareil avec toi. Même si on collabores pas, je pourrais pas te protéger, et surtout, on arrive pas à les retrouver. Promis?"

Une promesse ? Ce n'était que des mots, en réalité, cela ne valait rien. Tout comme l'argent, ce n'était que du papier et du métal. Rien de précieux. Ce qui comptai, c'était les actes et l'or. Mais pour revenir à la situation présente, il n'y avait que les actes qui comptaient. Pour Niky, les mots ne voulaient plus rien dire, ou presque. Trois mots auraient pu la faire changer d'avis mais Nathaniel ne les avait pas prononcé, et il n'avait pas l'air décidé à le faire.
L'Aigle se mit alors à réfléchir à la proposition du Poufsouffle. Comment pouvait-elle accepter alors qu'il lui avait interdit de faire des recherches ? Mais comment pouvait-elle refuser alors qu'elle consacrait ses journées à ces recherches ..? Sa tête bougea légèrement de haut en bas. Elle prononça alors, doucement, dans un souffle :

(Anglais) - D'accord ...

Nikita sentait que quelque chose n'allait pas. Q'entendait-il par " plus loin " ? La brune n'était pas rassurée. Elle était dans une position de faiblesse qu'elle avait beaucoup de mal à supporter. Que voulait-il lui dire ? Quelle était cette terrible sensation qui gonflait dans son cœur et dans tout son être comme une tumeur grossirait pour tout envahir. Quelle était cette corde qui se nouait dans sa gorge tel un serpent s'enroulerait autour de vous pour vous étouffer. L'air commençait à lui manquer. Elle étouffait. Ne tenant pus, Niky se passa une main dans les cheveux dégageant ainsi son fin visage emplit d'inquiétudes. Elle posa alors ses yeux sur le visage du brun. Une envie soudaine la prenait de le regarder. Elle ne savait pas pourquoi, ni comment, mais elle savait qu'il fallait qu'elle le regarde. Nikita patientait. Elle savait que ce qui venait n'allait pas être bon mais elle l'attendait et de pied ferme. La faiblesse avait déjà été assez présente dans sa vie ces derniers temps. Il fallait que cela cesse.
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Invité Ϟ
Invité

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Jeu 11 Juin - 23:42

    Une promesse était une promesse. En disant qu'elle était d'accord, Nikita n'avait pas prononcé un simple mot, elle avait accepté de faire passer les disparus avant tout le reste. peu importe ses sentiments vis-à-vis de lui, peu importait à quel point elle serait blessée ou se sentirait trahie. Elle avait accepté de garder pour elle sa blessure, de l'intérioriser, de passer outre, pour le bien de ses amis qui étaient, aussi, en partie ceux de Nate. Le poufsouffle n'allait prendre aucun plaisir à ce qui allait se passer mais il savait qu'il n'avait pas le choix. Nikita était une fille fragile, capable de se renfermer de manière irrémédiable. Après ce qui allait se passer, Niky ne se livrerait plus jamais à lui, il ne serait plus jamais l'un de ses proches. Il aurait l'étiquette "ex" sur le dos pour Nikita jusqu'à la fin de ses jours. Il savait le mal qu'il allait lui faire. Mais il était prêt à assumer les conséquences de ses actes. C'était cela ou profiter de l'affection qu'elle lui portait. Quel était la pire possibilité? En rompant avec elle, il pariait sur sa maturité. Sur son attachement à ses amis. Cela serait-il plus fort que ses sentiments pour Nathaniel? Le jeune homme n'était pas prêt à parier là-dessus mais il faisait cela autant pour Nikita que pour Maggie. Il connaissait l'attachement de son amie pour la Serdaigle et savait qu'elle ne lui pardonnerait pas s'il l'utilisait. Au fond, ça n'avait pas grande importance, de toute manière, elle serait sauve et c'était tout ce qui comptait à ses yeux. Mais, pour une fois, il allait essayer de ne pas faire fi des sentiments d'autrui. Ce n'était pas du tout son genre. Habituellement, il se fichait de ce que les gens pensaient de lui. Il était du genre à être prêt à mentir, tricher, manipuler même ses proches, si c'était pour les protéger, les sauver. Mais Maggie n'avait pas besoin d'être sauvée. C'était un vampire. Il lui faisait confiance pour s'en sortir. Elle avait besoin d'eux pour la retrouver mais elle était capable de se préserver jusque-là. Normalement, il était incapable d'avoir une telle confiance envers qui que ce soit. Même envers sa soeur, Erin, il devait se faire violence, davantage encore avec Cassandra. D'ailleurs, à Cassie, il avait souvent menti, mis à l'écart pour la protéger. La pré-adolescente le supportait assez mal mais Nate s'en fichait, c'était pour son bien. Était-ce parce que Cassandra & Nikita étaient humaines contrairement à Erin et Maggie ou était-ce une question de confiance? Nate aurait été incapable de trancher.

    Le poufsouffle regarda Nikita intensément et l'obligea, de sa main, à relever la tête pour le regarder dans les yeux de sorte qu'elle aurait été incapable de lui mentir sans qu'il ne le voit. Elle était vulnérable, fragile, et il allait devoir la blesser. Et il le regrettait déjà. Non pas parce qu'il savait qu'il allait lui faire mal, même si ce n'était pas une perspective agréable, mais simplement parce qu'il s'était promis de le faire alors qu'il aurait mieux valu qu'il se serve d'elle. Nikita et Maggie ne le lui aurait jamais pardonné, mais, au fond, cela avait-il une quelconque importance? Serait-elle moins blessées ou davantage? Avait-il plus de chance de voir Niky devenir une amie un jour en étant honnête? Probablement pas. Dire la vérité et être franc n'apportait jamais rien de bon. Pas dans cette situation. Et pourtant, il allait à l'encontre même de ses principes. Juste pour être franc. Juste pour être un type bien. Juste pour une fois. Juste pour la dernière fois.

    "Toi et moi... On s'est éloigné. Tu te renfermes, Niky. Tu ne me fais pas confiance. Il est très clair que je ne suis pas celui qu'il te faut. Et il est clair que si je t'aime bien, que j'ai envie de te protéger... je ne tomberais jamais amoureux de toi. Il faut que cette comédie cesse."

    Les choses étaient dites. Nathaniel avait toujours la main sous le menton de la Serdaigle qui obligeait celle-ci à le regarder. Il voulait voir son regard, voir ce qu'il transmettait. Mais sa main se faisait moins impérieuse. Si elle le voulait, elle pouvait détourner la tête et sa main retomberait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ϟ
Voir le profil de l'utilisateur
Help will always be given at Hogwarts to those who ask for it.
Mes hiboux : 1966
Mes PI supplémentaires : -104
Date d'inscription : 06/11/2013
Féminin

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Mar 16 Juin - 16:28

Le silence qui arriva parût durer une éternité. Nikita était là, les yeux posés sur Nathaniel. Ce dernier la regardait et ne la quittait pas des yeux. Lentement, la main du jeune homme se leva et se posa sous le menton de l'Aigle. Elle ne pouvait plus détourner la tête. Elle n'en avait pas envie. Elle ne le ferait donc pas. Sa main, qui la touchait ainsi, la fit frissonner et elle ne put réprimer cette petite sensation de joie qui se glissait dans tout son être.
Mais cette sensation finit par se mettre à l'empoisonner. Intérieurement, son corps se tordait. Son cœur convulsait. Les mots de Nathaniel arrivait à elle telles des balles qui lui transperceraient le corps et le cœur de toute part. L'air lui manquait de plus en plus. Elle savait. Elle avait su. Elle n'avait rien voulu voir et s'était rendue aveugle. Désormais, elle en subissait les conséquences. Elle ne pouvait pas y croire, cela n'avait pas pas pu arriver si vite ...
La main du Poufsouffle, la piquait, la narguait, la rendait malade. Niky avait envie de se réveiller, de se jeter dans ses bras et de rire de cette plaisanterie. Elle avait envie d'être partout, sauf ici. Les derniers mots du jeune homme la giflèrent. Sentant les vagues gonfler dans sa poitrine, Nikita attrapa la main du garçon un peu brusquement, et la retira de son visage sans pour autant la lâcher. Elle dit alors, d'une voix chevrotante, un sourire sur les lèvres :

(Anglais) - Hum .. Tu m'excuseras, mais je dois y aller. Du travail à faire, enfin tu sais ce que c'est ...

Sa main lâcha celle du jeune homme, Nikita recula alors de trois pas tout en faisant un signe de la main. Son sourire imprimé sur ses lèvres, ses yeux mis-clos et sa main s'agitant doucement pour saluer Nate. Rien ne témoignait de la catastrophe se produisant en elle. Seule sa main gauche, serrée contre sa cuisse, fermée et tremblante, ses ongles s'enfonçant dans sa chair laissaient entrevoir une partie de ce qu'elle ressentait. Elle se retourna alors et son visage, souriant précédemment, se modifia. Nathaniel ne pouvait le voir et c'était tant mieux. Marchant d'abord d'un pas raide et saccadé, elle se mit à courir et s'engouffra aussi rapidement que possible dans sa salle commune. Personne. L'Aigle se laissa tomber contre un mur et finit accroupie, recroquevillée, par terre. Les larmes se mirent à couler abondamment sur ses joues et l'air ne venait plus à ses poumons. Le manque d'air qui oppressait ses poumons lui faisait mal, mais cette douleur n'arrivait pas à couvrir celle que son cœur, déchiré, subissait.

Nikita était allongée sur son lit, hagarde, elle regardait le plafond. La nuit était déjà tombée. Pourquoi ne l'avait-elle pas retenue. Elle aurait dû essayer, se battre. Mais non, cela aurait encore été des souffrances, des douleurs. Décidément, les hommes la faisaient majoritairement souffrir.
Nate devait être heureux. Cette comédie avait cessé. Nikita pouvait enfin retirer son masque, et en passer un autre, peut-être ...
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Invité Ϟ
Invité

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita] Ven 19 Juin - 18:48

    Menteuse.

    Evidemment qu'elle mentait.

    Elle mentait. Elle savait qu'elle mentait. Il savait qu'elle mentait. Elle savait peut-être même que Nate savait qu'elle mentait. Et, évidemment, le jeune homme savait que Niky savait qu'il savait qu'elle mentait.

    Comment aurait-il pu en être autrement? Il venait de lui annoncer qu'il voulait rompre avec elle. Nikita n'était certainement pas du genre à s'inquiéter de son boulot dans un moment pareil mais le jeune homme n'émit aucune réflexion et protestation. Inutile de la rattraper, d'essayer de la rassurer ou de la calmer. Ce n'était plus son rôle, désormais. Peut-être qu'un jour prochain, Niky voudrait bien qu'ils entretiennent une relation d'amis, mais ce n'était pas aujourd'hui. Il devrait patienter jusqu'à ce moment-là. Mais alors qu'il voyait Nikita s'enfuir, Nathaniel se souvint qu'il y avait deux raisons pour lesquelles il jouait souvent le sa***d dans ce genre de situation. Ce n'était pas simplement pour ne pas assumer qu'il n'était pas à la hauteur, ou pour pousser la personne en face à se détacher de lui de manière propre et nette -autant pour elle que pour lui... peut-être même plus pour lui- mais aussi parce que, dans le cas présent, voir Nikita souffrir n'était pas... agréable. Il aurait presque pu ressentir de la culpabilité. Enfin, il se sentait mal pour elle. Comment pouvait-il ne pas avoir d'empathie pour elle alors même qu'il l'appréciait?

    Il était surprenant, tout de même, de voir combien une rupture pouvait bien se passer, sans cris ni insultes, quand il ne cherchait ni l'un ni l'autre. Il avait presque oublié que c'était possible.

    "Nathaniel Petterson. J'espère que tu es content de toi! Va-t-en, tu en as assez fait, je vais m'occuper d'elle!"

    Nathaniel se tourna vers sa petite soeur qui venait de finir de grimper les escaliers. Visiblement, elle avait vu la fuite de Nikita et même si elle ne la connaissait pas depuis longtemps, elle avait compris autant que lui qu'elle n'allait pas bien. Elle avait essayé de faire bonne figure, mais Nate la connaissait suffisamment pour savoir que malgré ces efforts, elle n'allait pas aussi bien qu'elle essayait de le faire croire. Le poufsouffle s'écarta sur chemin tandis que Cassie le foudroyait du regard et passait à côté de lui pour suivre Nikita et probablement essayer de la réconforter. Il n'apprécierait, cependant, que moyennement que Cassie le maudisse devant Nikita. S'il fallait qu'elle le déteste, il pouvait très bien se débrouiller pour ça tout seul, mais il ne l'avait pas fait, et il y avait une raison pour ça. Le Petterson déversa son ironie sur sa soeur sans le moindre scrupule avant de tourner les talons avec un sourire élégant et cynique :

    "Après vous, gente dame!"
Revenir en haut Aller en bas
Ϟ
Ϟ Contenu sponsorisé Ϟ

MessageSujet: Re: Que cette comédie cesse [Nikita]

Revenir en haut Aller en bas
Que cette comédie cesse [Nikita]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Le cout de la vie ne cesse d'augmenter...
» Mais qu'est-on allé faire dans cette galère ?
» Cette accalmie m'inquiète.
» quel est cette objet
» quelle est cette décoration militaire ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard & Magie :: Administration rapide :: Règles de vie :: La vie à Poudlard-
Sauter vers: